Audit d’organisation

 

Pour réussir à mettre en œuvre une vision nouvelle, l’entreprise doit savoir si elle sera capable de s’adapter au fonctionnement souhaité dans le futur ou s’il lui faut  pour cela envisager un changement de son modèle d’organisation. L’audit d’organisation permet de répondre à cette question en faisant d’abord l’état des lieux de l’organisation actuelle et en le positionnant au regard des évolutions stratégiques à venir de l’entreprise.

Puis, en évaluant la capacité de l’organisation à migrer vers le nouveau modèle, l’audit d’organisation identifie les freins qu’il faudra adresser dans la stratégie générale.

Enfin, l’audit d’organisation est toujours une excellente base de travail pour réfléchir aux évolutions, incrémentales ou de rupture, qu’il faut envisager en termes de compétences, de process, de méthodes et de mode de gouvernance afin de déployer une vision nouvelle.

Audit d’organisation et formalisation du point de départ

Lors des audits d’organisations, nous analysons les éléments clés de l’organisation de l’entreprise (voir les principaux ci-dessous) en nous projetant avec les équipes dans ce qu’ils deviendront dans le modèle futur.

  • Missions et Objectifs: la raison d’être d’un poste dans une organisation
  • Roles et Responsabilités: la description des activités et des responsabilités des postes de l’organisation
  • Compétences: les savoir-faire, les méthodes de travail et les savoi-être de chacun des titulaires des postes
  • Interfaces: l’identification et l’analyse des principales interactions internes (entre les départements et services de l’entreprise) et externes -entre l’entreprise et ses clients, prospects, partenaires, fournisseurs, etc.)

L’évaluation de la capacité à changer

La capacité d’une organisation à changer se mesure en évaluant les critères suivants :

  • Adhésion des équipes à la vision et au projet d’entreprise
  • Proactivité : la capacité de l’organisation à conduire ses diagnostics de fonctionnement et à produire des recommandations d’amélioration par elle-même.
  • L’attitude face au changement : permet de détecter si l’entreprise est prête à évoluer facilement vers une autre forme d’organisation, et donc d’évaluer l’ampleur des efforts à consentir pour transformer l’organisation.
  • Les freins et résistances au changement : permet d’identifier les blocages et résistances au changement et donc de proposer des solutions appropriées pour les adresser.

La conception de la nouvelle organisation

A partir du positionnement et des résultats de l’audit d’organisation, la conception de la nouvelle organisation consiste à revisiter les missions, les rôles et responsabilités et les interfaces entre les équipes, en se donnant les objectifs suivants :

  • Savoir mesurer la performance : le système de mesure des performances individuelles et d’équipe doit être simple, engageant et cohérent avec la stratégie de l’entreprise.
  • Placer les bonnes compétences aux bonnes places : l’analyse des compétences doit permettre une identification naturelle des postes à créer et/ou à pourvoir dans l’entreprise.
  • Chasser les doublons et les zones de trop large recouvrement : cette activité permet de dégager des poches de productivité pour l’entreprise.
  • Améliorer la rentabilité : une allocation des coûts entre les différentes branches de l’entreprise est un bon moyen pour mesurer et améliorer la productivité de la nouvelle organisation.

Méthodologie Anthalia 3.12 d’Audit Opérationnel

La Méthodologie Anthalia 3.12 pour réaliser un audit opérationnel se décompose en 3 modules et 9 étapes.

Décrivez nous votre projet et votre besoin et nos consultants vous contacterons pour vous présenter cette méthode de travail qui a fait ses preuve dans tous les cas où elle a été utilisée.

Méthodologie Anthalia 3.12 – Audit Opérationnel en 30 points